L’UDMA et les UDMISTES, Contribution à l’histoire du nationalisme algérien

November 14, 2017

Episode 10: L'UDMA et les UDMISTES:

Contribution à l’histoire du nationalisme algérien

 

Dans cet épisode, Dr. Malika Rahal, historienne, chercheure à l'Institut d'Histoire du Temps Présente-CNRS, et auteure du blog Textures du temps: Algérie contemporaine, présente son dernier ouvrage, L’UDMA et les Udmistes. Contribution à l’histoire du nationalisme algérien (Barzakh, 2017). Il s’agit de revenir sur dix années d’expérience partisane, entre Seconde Guerre mondiale et Guerre d’Indépendance. L’Union démocratique du Manifeste algérien a été fondée en 1946 par Ferhat Abbas, et a connu une décennie de vie politique active avant de se rallier au Front de Libération nationale en 1956. On verra que le parti a connu une véritable activité militante développée autour d’un programme de République algérienne démocratique et sociale, avec des activités de formation, de mobilisation, d’organisation souvent très proches de l’Association des Ulama. Alors que se développent plusieurs partis concurrents (UDMA, PCA et MTLD de Messali Hadj), la rivalité MTLD-UDMA est l’articulation centrale de l’organisation d’une scène politique pluripartisane.

Dans cette épisode, Dr. Malika Rahal examine également les spécificités de la vie politique à Oran durant cette période : dans cette ville où la population colonisée est reléguée à l’extérieur du centre-ville, la section de l’UDMA apparaît plus populaire et plus militante que dans d’autres villes. Ailleurs, le lieu nodal du parti est le cercle où on lit le journal, boit du café, et parle de politique. C’est un lieu exclusivement masculin. En revanche à Oran, les lieux sont multiples, et ils incluent un simple local, où la mixité est rendue plus facile notamment pour les plus jeunes. Cette section, très dynamique, est aussi terriblement contestataire.

La conférence de Dr. Malika Rahal est programmée dans le cadre du cycle de conférences « Histoire du Maghreb / Histoire au Maghreb », organisé par le Centre d'Études Maghrébines en Algérie (CEMA). Elle a eu lieu le 11 octobre 2017 à Oran, Algérie. Pr. Hassan Remaoun, Sociologue à l'Université d'Oran 2 Mohamed Ben Ahmed et chercheur associé au Centre de Recherche en Anthropologies Sociale et Culturelle (CRASC) a modéré cet évènement.

00:0000:00

Facebook Comments: