La carte archéologique de la région de Sétif

April 4, 2018

Episode 30: La carte archéologique de la région de Sétif

Dans ce podcast, Pr. Youcef Aibeche, professeur d'histoire antique à l'Université de Sétif 2, explique à travers quelques exemples de l’arrière- pays de Cuicul et de Sitifis, que l’élaboration d’une carte archéologique exige une large collecte des données archéologiques, historiques et géographiques et leur intégration dans une approche spatiale, afin de saisir différents aspects de l’occupation du sol. L’aspect rural de la région Sétifienne, lui donne une importance particulière, non seulement à travers ces vestiges archéologiques, mais en fonction de ses Gens et agglomérations, et aux rapports qu’elles auraient entretenus en matière de production et de commerce durant l’Antiquité.

Par ailleurs, les limites de la documentation historique nous oblige à entrevoir une approche spatiale et cartographique, et tenter de reconsidérer cette région dans sa continuité historique. Le choix de l’approche cartographique n’est pas une fin en soi, Pr. Aibeche explique : Il répond à un souci d’introduire le territoire comme un élément de réflexion, et de chercher les explications dans les caractères physiques du milieu dans lequel l’occupation humaine s’est effectuée. Toutefois, la mise en place d’un SIG, s’avère une aventure qui soulève plusieurs difficultés à caractère historique, archéologique et logistique:

  • Délimiter le champ du travail et faire les choix thématiques nécessaires, s’agit-il de présenter la    wilaya de Sétif ? la Maurétanie Sitifienne ? ou une région plus vaste, afin de se donner la possibilité d’une analyse plus large.
  • Définir le cadrage chronologique. S’agit-il de dresser une carte de l’antiquité et omettre les sites préhistoriques, ou même médiévaux ?
  • Identifier un point archéologique, en absence de textes épigraphiques, ou de document historique. Le ramassage de surface, notamment de la céramique ne peut éclairer qu'une partie de son occupation. 
  • Etablir un état de conservation de nos sites : L’expansion rapide de l’urbanisation des villes et campagnes, devient le facteur principal de la disparition des vestiges et sites archéologiques. Le rythme de l’urbanisation et l’absence d’une politique de suivi minutieux, font perdre à notre pays de grandes quantités d’informations qui peuvent alimenter le débat historique.

Pr. Aibeche est professeur d’histoire antique à l’Université de Sétif 2 et Vice-recteur de la post-graduation et de la recherche. Spécialiste de l’Antiquité tardive, il consacre ses recherches à la transition de l’Antiquité au Moyen-âge au Maghreb. Responsable de la carte archéologique de la région sétifienne qui englobe l’ancienne Maurétanie sétifienne, le Hodna et la partie ouest de la Numidie, il est également co-directeur du Programme de recherche archéologique de Lambèse (Ministère de la culture algérien, CNRS-ENS) depuis 2014 et chercheur associé au Centre National de Recherche en Archéologie (CNRA). Il dirige aussi le projet de recherche du site antique de Milev et collabore à différentes fouilles notamment celle du site préhistorique de Ain el Hennech, Sétif.

La conférence de Pr. Youcef Aibeche est programmée dans le cadre du cycles de conférences «Histoire du Maghreb / Histoire au Maghreb», organisé par le Centre d'Études Maghrébines en Algérie (CEMA). Elle a eu lieu le 30 janvier 2018 à Oran, Algérie. Dr. Saddek Benkada, historien, maître de recherche au Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC), et membre du Conseil Scientifique du CEMA a modéré cet évènement.

Pour consulter les diaporamas et la bibliographie, visitez notre site web: www.themaghribpodcast.com

00:0000:00

Facebook Comments: