L’expérience du nationalisme arabe radical

December 24, 2017

Episode 16: L'expérience du nationalisme arabe radical

Pr. LahouariAddi est professeur de sociologie à l’Institut d’Études Politiques de Lyon et chercheur associé au Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC) d’Oran. Il est l’auteur de plusieurs publications consacrées à l’Afrique du Nord et l’islam politique, dont L’Algérie et la démocratie (Paris: La Découverte, 1994) et Algérie, chroniques d’une expérience postcoloniale de modernisation (Alger: Barzakh, 2012) et Le nationalisme arabe radical et l’islam politique. Produits contradictoires de la modernité (Alger: Barzakh, 2017), objet de la conférence présentée par Pr. Addi au CEMA. 

Pr. Addi revient dans sa conférence sur les dynamiques socio-idéologiques qui caractérisent les sociétés arabes, confrontées à une modernisation simultanément souhaitée et rejetée. Pour ce faire, il est remonté aux sources de ce malaise qui a immobilisé le monde arabe dans son ensemble. Depuis la moitié du XXe siècle, les pays arabes sont en attente d’un changement qui leur apporterait progrès et sécurité. Dans le passé, c’était les nationalistes qui promettaient de réaliser cette attente ; aujourd’hui, ce sont les islamistes.

Pr. Lahouari Addi tente de cerner l'histoire et l'héritage politiques du nationalisme arabe radical, démontrant au passage que celui-ci était, dès l'origine, porteur de limites idéologiques qui l'ont empêché de développer l'économie et de moderniser la culture. Si les régimes révolutionnaires promettaient bien le développement économique et social, et se fixaient pour but l'unité des nations arabes, ils n'avaient pourtant pas pris la mesure de certaines transformations sociales, comme l'exigence de la liberté de parole, ce qui explique qu'ils aient fini par perdre toute crédibilité.

Cependant, bien que le nationalisme arabe radical se soit in fine idéologiquement épuisé, le populisme de type autoritaire n'en restait pas moins présent. Aujourd'hui, il s'exprime à travers l'Islam politique qui ambitionne de réaliser les objectifs du nationalisme arabe radical en appliquant la chari'a.

Pr. Lahouari Addi établit un lien créatif entre passé et présent tout en s'interrogeant sur l'avenir des pays arabes : l'Islam politique est-il l'héritier du nationalisme arabe radical ? Si l'Islam politique s'enracine, fera-t-il face aux mêmes défis que le nationalisme arabe radical ? C'est des réponses à ces questions, souligne Lahouari Addi, que dépend l'avenir des pays arabes. 

Ce Podcast a été enregistré le 05 novembre 2017 au Centre d’Études Maghrébines en Algérie (CEMA) à Oran en Algérie.  Dr. Mansour Kedidir, chercheur associé au CRASC, a modéré le débat.

00:0000:00

Facebook Comments: